Lettre ouverte de Michelle Obama

Nous avons reçu la lettre suivante de la Maison Blanche à la veille des élections de 2012.   Elle était rédigée en anglais, bien entendu. Nous l’avons traduite, bien que cette version ne traduise pas l’émotion qui habita l’épouse du Président.

« Lorsque quelqu’un me demande quelle est la véritable portée de cette élection, je réponds souvent qu’elle concerne des personnes comme mon papa.

J’ai grandi dans le sud de Chicago et notre famille était unie, véritablement unie. Nous vivions dans un tout petit appartement. Nous disposions de peu d’espace, mais notre petite maison n’était qu’amour.

Un jour, je m’en souviendrai toute ma vie, Craig, mon frère, posa la question à mon père : « Papa, sommes-nous riches ? »

En réponse à cette question, Papa pris son dernier chèque représentant son salaire auprès de la société des eaux de la ville et – au lieu de le déposer sur son compte - le fit échanger en petites coupures. Arrivé à la maison il déposa tout cet argent sur la table de cuisine.

Craig était impressionné. Avec tout cet argent, nous devions être riches, pensait-il. Alors Papa expliqua qu’autant de billets servaient à payer le loyer, d’autres à régler la facture de gaz, d’autres encore à acheter de la nourriture…

Et quand il eut fini, il ne restait plus un penny sur la table. Craig était choqué, ainsi que moi d’ailleurs. Nous étions deux enfants dont la famille faisant à peine partie de la classe ouvrière et étions malgré tout persuadés d’être riches.

Jules, je pense tous les jours à mon père. Il s’est sacrifié pour offrir à Craig et à moi la possibilité d’être ce que nous sommes aujourd’hui.

Et aujourd’hui que je suis première dame, c’est le même esprit de sacrifice qui anime les personnes que je rencontre partout dans notre pays.

Je sais que Barack le ressent également et rien, non rien, n’est plus important pour lui. Parce qu’il a son histoire à lui  - il est le fils d’une mère célibataire qui s’est battue pour avoir un diplôme et ainsi pouvoir payer les factures. Il est le petit-fils d’une femme qui tous les jours se levait à l’aube pour prendre le bus qui la menait à son travail à la banque. Mais elle ne se plaignait jamais et continua à vivre ainsi et à tout faire pour soutenir sa famille.

Lorsque nous considérons l’Amérique aujourd’hui, nous découvrons le même esprit déterminé qui nous a été transmis par nos parents. Nous le constatons dans d’autres familles qui se battent pour soutenir leur foyer. Ainsi que chez les étudiants qui s’attellent à leurs études pour obtenir leur diplôme. Nous le voyons également chez d’autres jeunes qui servent leur patrie en uniforme, confrontés à des défis plus importants que la plupart d’entre nous ne pouvions imaginer.

Nous nous retrouvons tous ensembles, nous tombons et nous nous relevons tous ensemble, nous nous soutenons tous comme des frères et sœurs. C’est la promesse que - qui que vous soyez, d’où que vous veniez - si vous travaillez fort, vous pouvez vous construire une vie décente et une vie encore meilleure pour vos enfants.

C’est cette promesse qui nous unit, nous Américains. C’est elle qui fait ce que nous sommes, ce qui nous rend si spéciaux.

C’est cette promesse, cet aspect du caractère américain qui nous dit que nous formons une unité, qui est véritablement l’enjeu de ces élections.

Et je peux vous certifier qu’il n’y a pas un jour qui se passe sans que Barack ne pense à ces millions de familles, rassemblées autour de leur propre table de cuisine et répartissant la monnaie : un peu pour le loyer, un peu pour l’essence et un peu pour la nourriture, en espérant qu’il y en aura assez.

C’est la raison pour laquelle nous faisons cette campagne. Et je sais que ceci vaut pour vous également. Nous faisons tout ceci au nom des valeurs auxquelles nous croyons, de la vision que nous avons de ce pays que nous partageons.

Nous faisons ceci pour que nos enfants étudient tous dans de bonnes écoles, le type d’écoles qui vous poussent vers l’avant, vous inspirent et vous préparent à de bons jobs et de bonnes opportunités pour l’avenir.

Nous voulons que nos parents et grands-parents puissent prendre leur pension en toute dignité afin qu’après une vie laborieuse, ils puissent jouir de l’âge d’or.

Nous souhaitons réinstaurer une sécurité de base pour nos familles, parce que nous croyons que personne en Amérique ne doit affronter la faillite à cause de la maladie. Nous croyons que personne ne doit vendre sa maison parce qu’il a perdu son boulot.

Nous sommes persuadés qu’assumer des responsabilités et le rude labeur doivent être récompensés. Et que chacun doit y contribuer selon ses possibilités, mais également selon des règles identiques.

Jules, nous avons déjà bien avancé dans notre combat pour ces valeurs. Mais ce n’est pas fini et Barack a besoin de votre aide pour parachever le travail auquel il s’est attelé.

Barack doit affronter des publicités négatives, émanant d’intérêts particuliers auxquels il a été confronté en étant président. Cela lui donne des soucis ? Non pas vraiment, il est trop préoccupé par le bien-être de la classe moyenne pour s’en soucier vraiment.

Mais vous et moi devons-nous en soucier. Car Barack est le premier président sortant à risquer de manquer de fonds dans une campagne de réélection.

A notre époque de « Citizens United » il nous est impossible de rivaliser avec les mêmes moyens : il y a simplement trop d’argent de l’autre côté. Mais nous pouvons et devons être en mesure de mettre suffisamment de moyens à la disposition de Barack, afin qu’il puisse poursuivre son œuvre et affronter les oppositions.

Jules, vous pouvez y contribuer en versant votre généreuse obole de 25$ ou 50$ à « Obama for America » .

Cette élection sera un test du modèle qui nous a menés ici. Nous saurons s’il est toujours vrai qu’une campagne financée par la base, par des personnes comme vous, qui versent 25$ ou plus selon leurs moyens, est capable d’élire un président. Nous saurons si l’Américain ordinaire contrôle notre démocratie, face aux énormes dépenses des comités d’action politiques (PAC) et autres anonymes milliardaires.

Nous vous prions de bien vouloir continuer à nous soutenir. Faites-ceci pour les millions d’Américains qui veulent un président qui se battra pour eux et non pour des intérêts particuliers. C’est en somme le but de cette élection.

Merci pour tout ce que vous avez fait et ferez pour aider Barack dans sa campagne.

Meilleures salutations »

Signé

Michelle Obama

 

P.S. Nous ne pouvons pas faire demi-tour maintenant, il nous faut avancer. Nous souhaitons plus que tout achever ce que nous avons commencé : l’opportunité de continuer à se battre pour les valeurs auxquelles nous croyons et pour l’idéal que nous partageons tous. Les enjeux de cette élection sont clairs : soit nous avançons, soit nous retournons à une politique négative qui lèse les familles américaines. Merci de continuer à soutenir le combat de Barrack et versez encore aujourd’hui votre contribution généreuse à « Obama for America ».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir