Les atouts de Donald Trump.

La remontée du candidat Républicain dans les sondages peut être attribuée plus à la forme qu’au fond.  Il a un don exceptionnel pour la mise en scène.  Ce qui explique sa survie commerciale en dépit des échecs croissants de nombreux investissements.  En quoi se distingue-t-il de sa rivale démocrate ?

  1. Sa tenue : Donald Trump s’inspire du Président Bush Junior qui s’habillait chez un tailleur français de renom à Washington.  Hilary Clinton porte quelquefois des ensembles seyants, mais trop souvent des habits aux tonalités insipides.
  2. Une tribune imposante  : un cadre bien centré, mettant en valeur le candidat présidentiel.
  3. La mobilité : Donald Trump est toujours « quelque part ».  Son horaire est chargé à 100% ou presque obligeant sa rivale à fournir un maximum, afin de ne pas être distancée et ce, jusqu’à l’épuisement,  illustré par l’incident lors des cérémonies du « 7/11 »
  4. La répartie presqu’en temps réel : non seulement le candidat républicain sait utiliser un langage à l’emporte-pièce, il sait aussi faire face aux critiques, avec succès en général et ce, dans l’heure si possible.  Une erreur de langage d’Hilary Clinton est plus retentissante que celle, plus fréquente de Donald Trump grâce à ses réparties plus emblématiques.
  5. Se montrer présidentiel : s’imposer le plus possible à l’adversaire en exposant ses quelques projets avec force, en évitant autant que possible les détails d’une mise e œuvre, tout en espérant que la partie adverses concentrera ses efforts à les contrecarrer.  Mais, en lançant en priorité ses projets sur des thèmes qui préoccupent en principe chaque citoyen, Donald Trump aura marqué le coup.

Que peut faire la candidate démocrate ?

  1. changer de stratégie : valoriser son expérience inégalée des rouages de l’Etat, en réagissant aux programmes de Trump, en mettant en évidence sa méconnaissance du fonctionnement des services publics
  2. multiplier les questions :  somme toute détourner la tactique du candidat républicain en tentant de l’esquiver  à son tour ce faisant
  3. renforcer les liens chez les minorités : continuer à entretenir de (très) bonnes relations avec les dirigeants des communautés minoritaires.  De même, répéter et le répéter le plus souvent possible le mépris que Donald Trump entretient vis-à-vis de la femme.

A quoi faut-il s’attendre le 8 novembre prochain ?  Nous préférons ne pas nous prononcer à ce stade.  Le débat entre les deux candidats présidentiels prévu le 27 septembre prochain déterminera,  à notre sens, l’issue du scrutin,  à savoir une majorité des Etats fédérés, le District de Columbia inclus, non nécessairement une majorité de voix à l’échelle nationale.

                                                   

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir