La bêtise des Européens.

Par notre correspondant de Monaco.

Elle est énorme,  la bêtise des européens.  Prenez les statistiques de 2010 qui viennent de sortir : sur un PIB mondial de l’ordre de 60.000 milliards de dollars, le PIB de l’Union Européenne atteint 17.000 milliards de dollars, contre 15.000 milliards pour les USA, 5.500 pour la Chine, 5.200 pour le Japon (ci-joint graphique du PIB des 5 plus grandes puissances économiques, avec une réserve quant à celui de l’Inde, en principe encore inférieur à celui du Japon).

Ces chiffres parlent d’eux-mêmes : malgré les vicissitudes que l’UE a connues avec les crises venues des USA depuis 3 ans et sa propre crise de l’euro (Grèce, Irlande) en 2010, l’Europe reste la 1ère puissance économique mondiale.  Elle en est la 1ère depuis des lustres, n’ayant été rattrapée par les USA qu’au début du XXème siècle et temporairement dépassée que pendant les années 40.  Depuis lors elle a repris sa place : 1ère puissance économique mondiale et nain politique mondialement reconnu comme tel.  De quoi se demander si les européens sont conscients ou non de leur bêtise, qui consiste à négliger une telle situation, au lieu d’en profiter pour devenir une des plus importantes puissances réelles de la planète.  On en connait les raisons :  pas de volonté politique et une puissance militaire médiocre, sinon nulle

Certains, comme le mouvement « Attac » rétorqueront : l’Europe est un « soft power », nous n’avons pas envie qu’elle devienne une superpuissance à l’américaine, car, pour cela, il faudrait renoncer aux idées antimilitaristes de la gauche européenne et notamment française, la seule encore marxisante en Europe.  Malgré la création théorique de la PESD, il n’y a toujours pas de sécurité et de défense communes dans l’UE, seulement l’accord récent de Clarence House, susceptible de mettre en commun les forces aéronavales britannique et française, les seules opérationnelles en l’Europe.  Voilà pour le premier volet militaire caractérisant une « Puissance ».

Le dernier des 3 volets : économique, militaire, politique (certains prétendent que le politique découle automatiquement des 2 autres ?) constitue l’essentiel de la « Bêtise » des européens.  Tant qu’ils n’auront pas « intégré » leur Union (le seul moyen étant fédéral) l’Europe sera toujours considérée comme un nain !  Pourtant l’Occident aurait grand besoin d’une 2ème « Puissance », l’autre, l’Amérique, avec des échecs de dirigeant incompétents et face aux « grands émergents » étant « en voie d’affaiblissement ».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir