Faits insolites 24 juin 2016

- En dépit des taux d'intérêts historiquement au plus bas, les « grosses » fortunes s'en sortent bien. Selon le World Wealth Index, les patrimoines belges supérieurs à 1 milliard d'euros privilégient l'immobilier dans les circonstances actuelles,

lequel représente 22% en moyenne des biens, soit légèrement en retrait par rapport aux portefeuilles d'actions (24%). Ce qui accroit le risque certes, mais on peut le limiter en investissant dans un fonds immobilier coté à Bruxelles.

- Une autre approche qui donne des résultats satisfaisants est l'investissement en viager. Néanmoins, des placements de ce genre ne se justifient que si le débit-rentier effectue un minimum d'opérations (cinq après avoir demandé conseil à un professionnel). Il existe dans notre pays plusieurs sociétés spécialisées dans ce domaine.

- D'aucuns ont été surpris de l'acquisition de la société Monsanto par Bayer. Non seulement en raison de la réputation très discutée de la société qui s'est fait connaitre mondialement il est vrai, par ses insecticides et pesticides, mais aussi en raison de sa valorisation à quelque 62 milliards de dollars. C'est curieusement après l'échec subi par la société américaine dans sa négociation en vue d'absorber son concurrent suisse Syngenta que Monsanto est devenue elle-même la proie d'une OPA.

- Une star de notre côté, la société Umicore (anciennement Union Minière) a fait l'objet d'une amende de 69 millions d'euros par l'Autorité de la concurrence française pour abus de position dominante, un évènement exceptionnel dans les annales boursière chez nos voisins méridionaux. La société a fait appel, mais il semble que le dossier des autorités françaises est cette fois très solide. Cette amende aurait-elle un impact sur le cours de l'action ? Vu son chiffre d'affaires de plusieurs milliards, l'on a toutes les raisons pour ne pas trop s'en inquiéter.

- La bisexualité est en vogue, titrait l'Association « Ambigu » (section belge). B.T.T. n'a jamais encouragé cette « déviation » de nos mœurs, bien qu'elle fût parmi les premières à concevoir des pratiques juridiques qui permettent à tout adulte de vivre dans le privé l'orientation sexuelle de son choix en sauvegardant ses droits matériels de citoyen. Néanmoins, B.T.T. estime que le « mariage pour tous » est une déformation du concept, car dans le monde occidental le mariage implique depuis le début des temps l'union de deux êtres de sexes opposés visant entre autres la procréation. En outre, légiférer de manière à autoriser un couple homosexuel à adopter un enfant mineur constitue une parade qui réserve de multiples difficultés, en premier lieu pour l'enfant.

- Une initiative qui parait plus heureuse est le projet portant sur l'enseignement d'une langue étrangère dès l'école maternelle et une troisième langue à partir de l'enseignement primaire. Que ce projet finisse par aboutir c'est loin d'être certain, vu l'opposition des autorités en place qui craignent une dépréciation de la langue principale.

- Une résistance du même genre s'exprime à l'égard de la politique très libérale de la Chancelière Merkel en matière des réfugiés. Certes, la politique en ce domaine varie d'un pays à l'autre. Certains Etats souffrent d'un taux de chômage élevé (plus de 10%) ; d'autres veillent à se constituer une réserve de main d'œuvre, généralement à un taux concurrentiel. Ce qui semble souhaitable est une plus sévère sélection des personnes admises et ce, de préférence à l'échelle européenne.

- Le gouvernement wallon continue à financer des entreprises qui font un effort particulier. Durant cette année, il a élaboré des aides financières à l'exportation et aux entreprises qui participent d'une façon ou d'une autre à la « révolution numérique ». Reconnaissons que les autorités se montrent plus exigeants et veulent des résultats concrets avant d'allouer un subside.

- Une proposition qui mérite réflexion. Le président du département des Alpes Maritimes, Éric Ciotti, s'attaque aux notions de communautarisme et de fragmentation de la société française. Il préconise la laïcité générale tout en respectant une certaine identité pour chacun. Somme toute, une discrimination non abusive, assurant un traitement égal pour tous.

- Le gaspillage est difficile à faire disparaitre, à juger sur base des 35.000 € que la ville de Charleroi a octroyé au cimetière de Charleroi-Nord pour la réfaction de sa voirie interne. Le personnel engagé par la ville n'aurait-il pas pu contribuer, fût-ce que partiellement, à ce travail ?

- On note également des travaux dans des bâtiments publics de la commune de Molenbeek qui ne respectent pas les normes de sécurité. La « Mission » qui occupe ces locaux devrait prendre à sa charge leur restauration. De même pour la rénovation de la (petite) gare de Perwez, le gouvernement wallon la subventionne à 80% !

- A Orp-Jauche, l'on a inauguré deux nouveaux appartements sociaux, financés à raison de 40 à 65% par la Région wallonne, mais construits avec l'aide du secteur privé. Bien équipés, ces logements vont de 60 à 120 m2. N'aurait-on pas pu envisager un nombre plus conséquent ?

- Le programme du cours de citoyenneté est finalement connu, appelant les enseignants à se familiariser avec son contenu. Néanmoins, les professeurs de morale estiment avoir une priorité par rapport aux professeurs de religion et envisagent un recours en justice à ce propos.

- La Wallonie financera les hôpitaux déficitaires, ce qui est le cas de la plupart des établissements hospitaliers dans la Région wallonne vu l'accroissement des coûts suite à de nouvelles règles comptables européennes.

- Enfin, la Wallonie a inventé l'idée de nouveaux « quartiers » (une dizaine) et la création de 10.000 logements nouveaux à la fois dans ces « quartiers » et ailleurs dans la Région. Que réaliseront effectivement les autorités wallonnes ?

- L'Autorité de la concurrence française veut augmenter le nombre de cabinets notariaux de 20%, ce qui représente la création de 1.650 nouvelles unités. Le but recherché est un rajeunissement de la profession, ainsi que sa féminisation. Toutefois, l'Autorité ne touche pas à la représentation du notariat en France, dans l'ensemble mal disséminée, ce qui aurait dû être sa priorité, avant d'envisager un accroissement dans les régions démunies de cabinets notariaux.

- Le fonds suisse Partners Group est sur le point de racheter le leader français en administration de biens – une spécialité typiquement française - à savoir la société Foncia. La rumeur parle d'un prix de 1,8 milliard d'euros.

- La sécurité de l'épreuve euro 2016 coûta plus de 37 milliards d'euros et mobilisa plus de 100.000 personnes, dont 42.000 policiers, 30.000 gendarmes, 10.000 militaires de l'opération « sentinelle », 5.200 du personnel de la sécurité civile et 13.000 agents de la sécurité privée, le tout sous l'autorité de Ziad Khoury.

- La fin de la saison s'est clôturée avec de bons résultats tels que :
 un « love seat » de Claude Lalanne qui fit € 721.500
 une montre Breguet acquise en 1817 par Charles-Louis Haves laquelle fut adjugée € 2.936.000
 le tableau d'Henri Lebasque « La sieste à Saint-Tropez » qu'on estime entre 200.000 et 300.000 €
 l'aiguière que Napoléon III offrit à la Reine Victoria en visite à l'Exposition universelle à Paris en 1900, estimée entre 50.000 et 80.000 €
 la statue féminine de Chokwe Angola, estimée entre € 1.500.000 et € 2.000.000

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir