Propos impertinents 28 janvier 2016

1. Des internautes nous interrogent sur l'importance accordée par B.T.T. aux déficiences des services dirigés par la Région Wallonne et la Fédération Wallonie=Bruxelles.

Ce n'est pas de gaieté de cœur que nous le faisons, mais ce faisant, nous espérons que les instances concernées procèderont à des réformes hautement nécessaires. Du reste, certains dirigeants francophones en Wallonie et à Bruxelles sont devenus conscients de la situation et énoncent des concepts que l'on n'a pas coutume d'entendre dans le Sud du pays : privatisation d'entreprises publiques, simplification administrative. Ce qui importe avant tout, c'est moins de règlements et de lois, afin que l'entrepreneur ait le sentiment de pouvoir agir sans entrave inutile, comme c'est le cas dans le Nord du pays. Certes, une telle politique va impacter l'emploi public. Mais, n'a-t-on pas démontré que l'essor d'une économie n'est pas lié au grand nombre des fonctionnaires ? Au contraire, elle est favorisée par leur nombre réduit. Et pour réaliser un tel objectif, la Région wallonne et la Fédération Wallonie=Bruxelles doivent abroger :
a) la notion de statut et du personnel statutaire
b) la notion stricte de hiérarchie
c) supprimer progressivement les cabinets ministériels et les remplacer par des cabinets réduits (un chef de cabinet, un conseiller et deux attachés ministériels par exemple)


2. Parmi les apports négatifs, notons :
a) la Région wallonne et la Fédération Wallonie-Bruxelles connaissent de sérieux problèmes à adapter les nouveaux budgets communaux requis par la 6ème réforme de l'Etat, ce qui semble ne pas être le cas dans le Nord du pays
b) le budget de la Région va enregistrer cette année une baisse de recettes en matière de fiscalité automobile de € 30 millions
c) les « start-ups » crées par un particulier en Wallonie pourra bénéficier d'une baisse d'impôt annuelle allant jusqu'à € 45.000
d) le gouvernement wallon a prévu 4 catégories de bénéficiaires d'aides à l'emploi
 les chômeurs de longue durée
 les travailleurs âgés
 les jeunes à titre de start-up
 les très petites entreprises (TPE)
e) la Sogepa, la SRIW et Sowalfin ont consacré plus d'un demi-milliard d'euros en aides aux entreprises au nombre de 1.684, soit quelque € 30.000 en moyenne par entreprise
f) plusieurs sociétés ont pourtant été « gâtées » : « Bone therapeutics » avec une subvention de € 3 millions, le circuit de Francorchamps avec une injection de € 9 millions et € 79,3 millions pour les aéroports régionaux
g) le gouvernement wallon ne s'est pas arrêté là. Il a inauguré une politique généreuse d'aides aux projets validés par un jury indépendant, portant sur des technologies nouvelles, le montant des chèques octroyés à cet égard s'élevant à € 200.000 maximum par entreprise.


3. Parmi les aspects positifs, signalons :
a) les produits du secteur de la santé qui désormais se classent en tête des exportations wallonnes (vaccins, appareils médicaux et médicaments) en lieu et place de la sidérurgie et de l'industrie chimique par le passé
b) le chanvre dont la culture avait été abandonnée durant 2 siècles jouit de nouveau d'un réel attrait. Les superficies cultivées devraient doubler d'ici 5 ans.
c) le gouvernement wallon a élaboré un « plan de développement urbain » (PUB), axé sur la construction résidentielle. Il concerne une douzaine de villes et devrait retenir l'attention du secteur privé, vu les avantages que dégagent ces projets
d) l'investisseur Marc Coucke a l'intention d'investir principalement en Wallonie € 75 millions dans l'oncologie à travers la société Alychlo, en plus de ses placements dans la société Mithra et dans le parc animalier Pairi Daiza
e) on compte 680 entreprises wallonnes, membres des pôles de compétition sous l'égide du Plan Marshall et dont l'emploi a cru de plus de 60% en 8 ans (« La Libre Belgique » du 8 septembre 2015)
f) l'industrie biotechnologique, une spécialité wallonne, a le vent en poupe avec une main d'œuvre qualifiée en hausse de plus de 70% depuis 2005
g) la filière bois wallonne se distingue également. Elle regroupe quelque 7.800 entreprises
h) la Wallonie compte atteindre son objectif éolien de 3.800 gigawatts d'ici 2020. A ce jour, 95% des apports ont été réalisés
i) le chômage a retrouvé son taux d'avant la crise 2008-2009en région wallonne, mais le taux reste encore élevé à 15.8% de la population active, contre 8% en Flandre.


4. Les dirigeants politiques wallons ont de l'ambition. D'aucuns envisagent de transformer la Wallonie en une Silicon Valley du numérique. La « révolution numérique » est une réalité à ne pas sous-estimer. En outre, les « invest » régionaux wallons s'ouvrent au secteur privé qui par endroits détiennent une majorité des actifs. Enfin, l'on s'efforce de réduire le nombre de pôles de compétitivité en mettant en place une coordination de recherches, le tout en collaboration avec les universités.


5. Il n'en demeure pas moins que la Région wallonne accumule maints défis :
a) la vétusté de l'habitat : une maison sur 4 a plus de 100 ans. A peine 18% des habitations date d'après 1981. Par contre, la superficie habitable moyenne est de 626m2 par habitant contre 488 m2 pour la Flandre, 348 m2 pour la France et 196 m2 pour les Pays-Bas.
b) l'émiettement des projets entre la Région wallonne, la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Région de Bruxelles pose visiblement de multiples problèmes qui aboutissent à la conclusion suivante : la suppression de la Fédération Wallonie-Bruxelles
c) les nominations politiques sont des pratiques courantes malgré la création récente d'une école wallonne de l'administration. De telles nominations comportent le risque de conflits d'intérêts, alors qu'un technocrate est en principe moins sujet à des pressions extérieures.
d) la Wallonie compte quelque 120.000 chômeurs qui n'ont pas terminé leurs études secondaires « un échec collectif des politiques, des enseignants et des parents » déclare Xavier Lefèvre dans un éditorial de « L'Echo ». Et de conclure : « A quoi bon dépenser des milliards pour créer des champions industriels de demain, si la main-d'œuvre qualifiée n'existe pas.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir