La renaissance d'une nation.

L’après-guerre a enterré le modèle qu’était la nation belge au XIXème siècle et au cours de la première moitié du XXème siècle.  Ce modèle impliquait les aspirations suivantes :

Un marché commun avant la lettre :le Royaume sous le règne de François 1er

La France dont a hérité François Ier était un royaume morcelé en une multitude d’Etats vassaux, disposant chacun de leurs lois et règlements.  En cela, ce pays représentait une image qui n’était guère différente de celui de ses voisins allemand, Italien ou espagnol. 

Les projets du gouvernement wallon pour 2016. Mythes ou réalités ?

Si l’on doit se réjouir de l’accord obtenu entre le Fédéral et les trois Régions sur la lutte contre le réchauffement climatique, et ce après six années de palabres, l’on s’étonne que les communautés francophones ont tant de peine à se fixer une ligne de conduite commune. 

De la responsabilité du citoyen

Nous avons retrouvé une lettre adressée en juin 1994 à « La Libre Belgique » au sujet d’un article rédigé par Foulek Ringelheim, magistrat et J. Sojcher, philosophe sur le thème de la responsabilité du citoyen.  Nous reproduisons ce texte, car il est prémonitoire.

Une réflexion sur la croissance et le bien-être, deux concepts évasifs.

Lors du prochain congrès des économistes d’expression francophone de la Fédération Wallonie-Bruxelles, une des commissions traitera des rapports entre la croissance  et le bien-être, en partant de l’idée que  la croissance est dépassée pour des raisons diverses exogènes qui sont par exemple l’écologie ou des considérations sociales.