Le choc des civilisations, ou les antagonismes des valeurs ?

La montée en force de l’islamisme de par le monde a remis en cause ce que nous, Occidentaux, pensions être les valeurs fondamentales dans notre société post-industrielle, incarnées par la Charte Universelle des droits de l’Homme, adoptée par l’assemblée générale des Nations Unies en 1947. Certes, d’autres valeurs, que chacune puise dans ses convictions religieuses, pouvent-elles s’ajouter à titre personnel aux valeurs supposées communes à l’ensemble des nations. Certes, tout un chacun octroie-t-il un poids plus important à certaines de ses valeurs par rapport à d’autres. Certes, la législation en la matière varie-t-elle d’un État à l’autre. Néanmoins, les valeurs fondamentales précitées n’étaient pas contestées jusqu’à peu dans ses principes.