Quelles leçons tirer d'une longue expérience de la gestion patrimoniale ?

« Il faut ramener la finance à la raison »     
«L’Echo » du 11 octobre 2011

« Pour ma génération, l’avenir était une promesse.  Aujourd’hui, l’avenir est une menace »
Nicolas Sarkozy

« L’escroquerie est devenue un sport estimable et majoritairement admiré »
Michel Bouman « La Libre Belgique » du 12 janvier 2007

« La technologie vise à décupler le potentiel humain »
Michaël Dell – PDG de Dell Inc.

« Le capitalisme n’est pas déontologique, il est efficace »
Guy Sorman

La gestion du patrimoine revisitée

La gestion du patrimoine préoccupe un nombre croissant d’épargnants et d’investisseurs.  Aussi avons-nous tenté de faire le point de la problématique.

La faillite de la gestion de fortune, alias la gestion de portefeuille ?

Tel est le titre d’un éditorial d’une « News Letter » d’une société de bourse. Et, en effet, on peut l’évoquer, lorsqu’on apprend  que :

La protection de l'épargne, une préoccupation constante des pouvoirs publics, mais un sujet délicat et capricieux !

Tout régime démocratique se fait un point d’honneur de protéger l’épargne. AU XIXème siècle, c’était principalement en Belgique, les caisses d’épargne et les obligations d’Etat. Mais, depuis la Première Guerre Mondiale et l’inflation qui s’en suivit, le problème s’est compliquée, à tel point qu’un siècle plus tard l’éventail des placements « supposés protéger » le patrimoine de l’épargnant s’étend à des dizaines, voire des centaines d’instruments financiers.

Gestion patrimoniale 22 juin 2011

1. La transparence n’est pas l’apanage du monde bancaire.