Une profession pas comme les autres : celle de conseiller financier !

L’on aurait pu espérer que les milieux financiers eussent fait leur examen de conscience à la suite de la crise de 2008, tout de même la plus dévastatrice depuis celle des années trente.  On ne peut être que médusé de constater que le métier de conseiller financier,  entre autres, n’a guère évolué :

Gestion patrimoniale.

Quelques tendances récentes :

A propos des gourous vénérés dans le domaine boursier.

A toute époque, les investisseurs en bourse ont vénéré des gourous qui durant un temps ont fait la pluie et le beau temps.  Après la guerre, l’un d’entre eux, Roland Leuschel à la Banque Lambert, était largement cité par les médias.  Tout récemment (depuis fin 2008) a surgi le nom de Nouriel Roubini, américain d’origine iranienne et professeur à l’Université de New York, car il fut l’un des rares économistes qui avait prévu la débâcle de Wallstreet, il y a deux ans.

Des murs de "protection" aux murs "d'étouffement".

De tout temps, l’Homme s’est « réfugié » dans un ou des groupes qui le protègent.  A l’origine de l’humanité, il s’agissait de tribus.  Par la suite, ce furent les ethnies, les nations, les professions et corporations, les associations de toutes sortes

Memento de l'investisseur vigilant.

Les évènements qui ont secoués le monde en 2008, ont affecté le patrimoine de la plupart d’entre nous.  Aussi serait-il bon de rappeler certaines règles élémentaires permettant de réduire les risques auxquels sont confrontés les biens que l’on possède, tout en sachant que la vie est constituée d’impondérables,  contre lesquels l’on n’a pas été à même de se prémunir, comme ce fut le cas pour certains placements dans le courant de  2008.