L'islamisme radical, un combat sans fin?

 Tous les régimes sont mortels, hormis ceux fondés sur une transcendance divine. D’où la règle, dans les Etats démocratiques, de la séparation de l’Eglise et de l’Etat. L’église peut assurer ainsi sa pérennité en se cantonnant dans la sphère spirituelle et ne pas être affectée, en principe, par un changement de régime politique
Le cas de l’Islam, et en particulier de l’Islam radical, est qu’il ne reconnaît pas l’Etat laïc, neutre et évolutif. L’église et l’Etat ne font qu’un en vertu de la charia. Et tout ce qui est étranger à la charia doit être éliminé.

Cette conception absolutiste, on peut la retrouver généralement au Moyen Age dans un monde très compartimenté dans lequel les hommes et les femmes vivaient en communautés distinctes. Le monde d’aujourd’hui ne ressemble guère à celui de l’époque médiévale. Grâce aux médias, tout individu est mis en contact avec un tas d’autres civilisations. L’univers est devenu un « village » ou devrait l’être.

Néanmoins, telle n’est pas la doctrine d’une frange importante de la communauté musulmane, plus particulièrement au Moyen-Orient. La seule vérité est celle puisée dans le Coran. Dès lors, l’humanité tout entière doit se soumettre de gré ou de force à l’autorité islamiste. Et pour ce faire, l’on utilisera la technique la plus sophistiquée. Il est curieux de constater que l’on use des technologies les plus avancées pour imposer les normes d’une société médiévale !

Le danger que comporte ce raisonnement est que l’Islamisme radical se heurte à d’autres communautés musulmanes qui partagent une autre doctrine religieuse. D’où les risques de conflits interislamistes de plus en plus violents et hasardeux. Or, les mouvements islamistes radicaux s’organisent et utilisent la force pour prendre le dessus sur les autres, qui prônent quant à eux le respect d’autrui et cultivent la tolérance entre toutes les croyances. Telle est la stratégie conquérante des mouvances radicales (Al-Quaïda par exemple). D’où leur menace pour l’humanité.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir