Le terrorisme : un combat sans fin? (suite et fin)

Comme nous l’avons relevé dans une première ébauche, le terrorisme revêt plusieurs facettes : le terrorisme d’Etat, le terrorisme au service du pouvoir en place mais qui ne dit pas son nom (politique, ethnique, religieux), le terrorisme pratiqué par des forces armées occupant une partie du territoire national, le terrorisme idéologique par des groupuscules extrémistes et le terrorisme « conquérant » à fondement fanatique, généralement à base religieuse.

Du terrorisme

Le terrorisme, c’est-à-dire tout acte qui vise à terrorise la population, revêt plusieurs aspects :

La fin du service public (opérationnel) ?

L’avènement de la révolution industrielle en Occident au cours du xixe siècle est allé de pair avec l’aménagement de services publics efficaces par l’État et de l’instauration de grands marchés concurrentiels. En fait, l’administration publique a été, à l’époque, le modèle de gestion des entreprises privées. À tout le moins celles-ci s’en inspirèrent.