A quoi bon les "petits" partis ?

Lors des élections du 25 mai, une douzaine de petites formations se sont présentées au suffrage des électeurs, et ce, plus particulièrement à Bruxelles et en Wallonie. 

Faut-il souhaiter un gouvernement fédéral avec la N-VA ?

Curieusement, l’Union Wallonne des Entreprises s’est prononcée ce week-end (21 et 22 juin 2014) en faveur d’un gouvernement fédéral de droite avec la participation de la N-VA. 

A quand la "révolution" wallonne ?

Le gouvernement wallon a beau manipuler les chiffres. Si embellie il y a, à la faveur d'une amélioration de la conjoncture, elle sera insuffisante pour la qualifier de redressement.

Vers des gouvernements homogènes.

D'aucuns s'impatientent et avaient espéré que le triomphe de la N-VA eusse permis la constitution à tout le moins d'un gouvernement flamand dès le lendemain des élections.

Une mesure indispensable pour assainer la situation inextricable de la Wallonie.

La Suède a connu une situation similaire à celle de la Wallonie dans les années nonante. Longtemps dirigée par des gouvernements de gauche, elle s'était entourée d'un grand nombre d'institutions publiques onéreuses à vocation sociale . Au surplus, le budget de l'Etat suédois accusait un déficit important et la balance commerciale était en déséquilibre constant.