Apports et projets du BTT

Des «Think Tanks», il s’en est créé un certain nombre en Belgique et ailleurs depuis une vingtaine d’années. Qu’apporte BTT de plus que d’autres ?

Sans vouloir minimiser l’un quelconque des «Think Tanks» existant, BTT se différencie par rapport à la toute grande majorité des «Think Tanks» de ce côté de l’Atlantique sous trois aspects :

1 – BTT est à la fois un centre de réflexion et un centre d’action

En d’autres termes, lorsque la réflexion aboutit à des conclusions pratiques, BTT s’efforce de faire en sorte qu’elles puissent être mises en œuvre, soit directement, comme l’Observatoire du Chômage ou l’IBDT, soit en association, comme l’EPC, soit en incitant une partie concernée à prendre l’initiative d’une action déterminée, comme la réforme fiscale. Du reste, BTT possède plusieurs départements : l’un de sciences économiques, un autre de sciences politiques, un troisième de sciences sociales, un quatrième de sciences financières et un cinquième concerné par le marché des objets d’art.

2 – BTT s’implique dans l’étude de problèmes qui ont été occultés à ce jour ou qui le sont dans une large mesure auprès de l’opinion publique

Lorsqu’on évoque par exemple une réforme de la justice, l’on ne mentionne guère la place qu’occupe le Barreau et ses membres. Lorsqu’on dénonce les dysfonctionnements des sociétés de logements sociaux à Bruxelles et en Wallonie, l’on ne s’est jamais posé la question d’une concession de la gérance des immeubles à des sociétés privées d’administrateurs de biens éprouvées. Autre champ d’application, la maintenance, un problème traité chez nous d’une façon empirique, alors qu’il devrait être élevé au stade de l’enseignement.

3 – BTT refuse toute étiquette idéologique

BTT promeut non des principes politiques, non des règles idéologiques, mais fonde ses constats et ses jugements sur base des réalités et des mérites que propose telle proposition ou telle solution par rapport à d’autres. Certes, BTT est-il hostile à toute forme de pensée totalitaire, qu’elle soit de droite ou de gauche. Certes, BTT se prononce-t-il en faveur d’un espace de liberté aussi vaste que possible, tant sur le plan individuel qu’au niveau des entreprises. Il n’en reste pas moins qu’il est conscient d’une part des limites imposées à tout acteur politique, économique et social et que d’autre part, le bon fonctionnement de toute collectivité humaine postule un comportement responsable de tout un chacun vis-à-vis d’autrui et de ladite collectivité. Ce qui n’empêchera pas l’un ou l’autre d’apposer une étiquette doctrinale au BTT, tantôt de gauche, tantôt de droite.

En substance, selon BTT, " il n'existe aucun accomodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui, et ceux qui croient ou affirment croire et obligent sous peine de mort leurs semblables à en faire autant. " (Marguerite Yourcenar)


Projets (liste non exhaustive) :

a-Enquêtes

  • sur le chômage (en cours);
  • sur la gestion du budget des ménages dans les milieux défavorisés (en cours);
  • sur les voyageurs en partance de Zaventem;
  • sur les personnes privées de liberté (condamnées et celles en détention provisoire);
  • sur la gérance des sociétés de logement sociaux (publics) et modestes (privés);
  • sur les établissements pénitentiaires publics et privés (comparaison internationale);
  • sur le nombre de fonctionnaires par habitant (comparaison interrégionale);
  • sur le nombre d’inspecteurs sociaux (idem).

b–Études dans un esprit de réforme

  • la simplification fiscale;
  • l’arrière judiciaire;
  • la comptabilité communale;
  • le système électoral (mode de scrutin);
  • la Cour des Comptes et l’inspection des finances.

c-Groupes d'étude

  • Le problème des loyers dans la Région Bruxelles-Capitale;
  • le manque d’attrait touristique de la Belgique aux yeux de l’étranger;
  • l’assurance protection juridique (projet Onkelinx à repenser);
  • le «Loop brabançon»;
  • les éléments de convergences entre les religions monothéistes;
  • la promotion du civisme.

d–Organismes à envisager

  • «European Peace Corps» (avec l’appui de l’UE);
  • Fondation Européenne des Droits de l’Homme;
  • Fondation Européenne de l’Entreprise;
  • International Bureau of Death Toll;
  • Fondation Alzheimer et autres maladies du cerveau;
  • Délégation permanente de la Région Bruxelles-Capitale à Washington;
  • Brussels Historical Society.

e-Mission d'études

  • Haïti (fonctionnement des institutions démocratiques en association avec la Ligue des droits de l’Homme);
  • Proche Orient (marché commun ?)

f–Ouvrages et publications

  • Image de la Belgique (inventaire de ce que notre pays a contribué à l’essor de l’humanité);
  • CIPAMA (références sur le marché de l’art);
  • Annuaire économique de la Région de Bruxelles sensu largo;
  • «Cahiers» du BTT sur un sujet déterminé.
  • Magazine trilingue ou quadrilingue (mensuel), «Brussels, Capital of Europe», à diffuser dans les hôtels et restaurants haut de gamme de la région de Bruxelles.

5 – Activités courantes

  • Réunion mensuelle de «brainstorming» par un panel d’experts;
  • Déjeuners-causeries-débats sur un thème controversé (8 fois l’an);
  • Colloque sur un sujet d’actualité susceptible de déboucher sur une ou plusieurs propositions constructives (3 fois l’an);
  • Un website mis à jour hebdomadairement;
  • Conférences de presse (deux fois l’an).
  • Divers

BTT établira des relations avec des correspondants étrangers, personnes physiques et morales (d’autres «Think Tanks» par exemple). Il nommera également des «Fellows», c’est-à-dire des chercheurs belges indépendants, apportant occasionnellement leur collaboration au centre.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir